Questions? Des préoccupations?   Téléphone 905.363.6131   24/7

Contact

La protection des enfants

Comprendre les mauvais traitements et la violence


Violence physique

Un enfant court le risque de subir des sévices infligés par une personne responsable de l’enfant ou en a subi. Cela se produit également lorsqu’une personne manque à superviser un enfant, à le protéger, à s’en occuper ou à subvenir à ses besoins adéquatement. La violence physique inclut également la négligence régulière à superviser un enfant, le protéger, s’en occupe ou subvenir à ses besoins.


Violence sexuelle

Un enfant court le risque d’avoir été sexuellement agressé ou exploité, ou l’a été, par une personne qui en était responsable ou par une autre personne. Cela se produit également lorsque la personne responsable de l’enfant est au courant de la possibilité d’exploitation ou d’agression sexuelle par une autre personne, ou devrait le savoir, et qu’elle n’a pas su protéger l’enfant.

Violence psychologique

Un enfant court le risque de subir des dommages psychologiques, ou en a subis, démontrés par une angoisse grave, la dépression, le retrait, un comportement autodestructeur ou agressif ou un retard de développement, et il existe des motifs raisonnables de croire que ces dommages découlent des actions, du manquement à agir ou de la négligence régulière de la personne responsable de l’enfant. Cela se produit également lorsque l’enfant présente les comportements graves susmentionnés et la personne responsable de l’enfant ne fournit pas de services ou de traitement permettant de soulager les dommages. La violence psychologique peut également inclure une exposition à la violence familiale.

Négligence

Un enfant court le risque de subir des dommages ou en a subis en raison du manquement du parent-substitut à superviser, protéger ou s’occuper d’un enfant ou à subvenir à ses besoins adéquatement. La négligence existe également lorsque l’enfant a un problème médical, mental, psychologique ou développemental pour lequel des services ou un traitement sont nécessaires et la personne responsable de l’enfant ne fournit pas ces services ou ce traitement.

Abandon ou séparation

Un enfant a été abandonné ou un de ses parents est mort ou n’est pas disponible pour exercer ses droits de garde sur l’enfant et n’a pas pris de dispositions adéquates pour les soins et la garde de l’enfant. Cela se produit également lorsqu’un enfant est en placement familial et le parent refuse de reprendre les soins et la garde de l’enfant ou n’est pas en mesure de le faire.

Capacité du parent-substitut

L’enfant n’a pas subi de dommages et il n’existe aucune indication apparente qu’une intervention pourrait s’avérer nécessaire. Toutefois, le parent-substitut démontre ou a déjà démontré des caractéristiques qui indiquent que l’enfant court un risque de subir des dommages sans intervention. Ces caractéristiques peuvent inclure un historique de mauvais traitements ou de négligence envers un enfant, le fait d’être incapable de protéger un enfant, des problèmes tels que l’abus de drogues ou d’alcool, des problèmes de santé mentale ou des compétences limitées à s’occuper d’un enfant.